07 janvier 2022

Comment calculer les intérêts d’un prêt ?

Lorsque l’on est pris dans la spirale du surendettement, ou tout simplement lorsqu’un événement familial impose un nouvel emprunt, il peut être difficile de faire face à ses mensualités de crédit. Dès lors, opter pour un rachat de crédit, également appelé regroupement de crédit, peut s’avérer intéressant. Comment se passe cette opération ? Quelles sont les étapes à respecter ?

Une tirelire en forme de cochon, un réveil et une calculatrice sont posés sur une surface jaune et bleu

Étape 1 : l’envoi de la demande de rachat de crédit

out rachat de crédit passe d’abord par l’envoi d’une demande à un organisme financier spécialisé (ou non) dans ce type d’opération. Il est ainsi possible de se renseigner sur Internet et de réaliser des simulations en ligne des montants proposés, des taux appliqués et des mensualités envisagées, afin de comparer les offres et leurs retombées potentielles sur un budget mensuel.

Lorsque les montants à racheter sont importants, de nombreux documents seront demandés, et ce, dès le dépôt de dossier :

  • justificatifs d’identité ;
  • justificatifs de revenus (bulletins de salaire, relevés de prestations sociales…); 
  •  informations sur le mode d’hébergement (location, propriété…); 
  •  relevés des prêts  à racheter (capital restant dû, échéancier, TAEG…); 
  •  relevés de situation patrimoniale ;
  •  derniers avis d’imposition ;
  • derniers relevés de comptes bancaires.

Notez qu’il est aussi possible de faire appel à un courtier spécialisé en regroupement de crédit. C’est alors lui qui compare les offres pour le compte du demandeur et entre en contact avec les organismes financiers.

Étape 2 : l’analyse du dossier de l’emprunteur

Une fois toutes les informations connues par le prêteur, celui-ci va procéder à une étude de faisabilité de l’opération de rachat de crédit. Il va notamment s’intéresser au taux d’endettement du foyer au moment de la demande et au taux d’endettement une fois l’opération de regroupement réalisée. Pour être accepté, ce dernier devra rester sous la barre des 33 %, tous prêts confondus.

S’il estime que l’opération n’est pas réalisable, qu’elle présente un risque de perte du capital prêté ou que le taux d’endettement ne sera pas assez réduit, l’organisme financier refuse la demande. Il le notifie alors au demandeur – qui reste en droit de déposer un dossier auprès d’une autre banque, par exemple, mais doit patienter 6 mois au moins avant de faire une nouvelle demande auprès du même organisme.

Étape 3 : le montage de l’opération

Si l’organisme financier estime que l’opération de rachat de crédit est pertinente, il procède à son montage, au centime près. Il s’agira ainsi pour lui de déterminer avec exactitude le montant du nouveau prêt accordé, le niveau de solvabilité de l’emprunteur, les diverses destinations des fonds, le taux appliqué et le montant des mensualités. Si besoin, il demande des pièces ou des garanties supplémentaires. Il « fixe » le tout dans un document : l’offre de rachat de crédit.

Étape 4 : la réception de l’offre de rachat de crédit

L’organisme financier va ensuite transmettre au demandeur son offre de regroupement de crédit. À ce stade, il convient de vérifier l’ensemble des conditions proposées : la durée, le taux, la possibilité de procéder à un remboursement anticipé ou de reporter des mensualités, le niveau des mensualités et les possibilités qui existent de les moduler, la présence ou non d’une garantie hypothécaire…

Le demandeur dispose de 14 jours pour répondre à la proposition de l’organisme financier. Il est vivement recommandé, durant ce laps de temps, de mettre en concurrence les offres pour limiter le coût, voire le surcoût sur le long terme, que représente ce prêt.

Étape 5 : le déblocage des fonds

L’ultime étape d’un rachat de crédit ? Le déblocage des fonds, bien sûr. Une fois l’offre acceptée par le demandeur et le délai de rétractation dépassé (notons qu’il est aussi possible de renoncer à celui-ci pour accélérer la procédure), l’organisme financier solde tous les crédits qui ont fait l’objet d’un regroupement. Le cas échéant, il verse, sur le compte du demandeur, le montant de la trésorerie supplémentaire demandée. Enfin, il commence à prélever le montant de ses mensualités sur le compte courant de celui qui est devenu son client.

Chez Orange Bank…

Orange Bank vous aide à financer vos projets au meilleur taux ! Et en plus, c’est très simple : nous vous donnons une réponse de principe immédiate dès réception de votre demande. Une fois le prêt accordé, vous avez 6 mois pour utiliser les fonds comme bon vous semble. Un imprévu ? Un projet qui change ? Ça arrive. Orange Bank vous offre la possibilité de modifier le montant du prêt ou de l’annuler à tout moment. Le tout, sans frais, à condition de n’avoir pas encore utilisé les fonds.

Travaux, véhicule, voyages, financez vos projets au meilleur taux

Besoin de financement pour réussir vos projets personnels ? Rénover votre logement ou trouver votre prochain véhicule ? Ne cherchez pas plus loin. Avec le Prêt Personnel Orange Bank vous bénéficiez d’un prêt agile avec une gestion facile. Réponse de principe immédiate, modification du montant sans frais, annulation gratuite, c’est tellement simple. Le tout à un taux parmi les plus attractifs du marché. 
Orange Bank, banque tellement simple, tellement mobile.

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).