Aller au contenu

Offre de bienvenue !

Jusqu'à 80€ offerts, soit 50€ + 30€ avec une carte Premium ou un Pack Premium
jusqu'à
80

Offre de bienvenue !

Jusqu'à 80€ offerts, soit 50€ + 30€ avec une carte Premium ou un Pack Premium

Nos cinq sens et l’argent

Nos cinq sens et l’argent font bon ménage. Décryptage rapide de 5 expressions populaires pour s’en rendre compte.

La vue

« Consommer à l’œil » tout le monde connaît ; ça veut dire qu'on consomme, mais sans payer le produit. En fait, cette expression bien connue date du XIXe siècle. Elle fait référence au crédit accordé par les commerçants à leurs clients pour qu'ils puissent payer plus tard. Le commerçant jaugeait son client à l'œil et lui accordait le crédit en fonction de son feeling.
 

L'odorat

« L’argent n’a pas d’odeur » a une origine bien lointaine. C’est Vespasien, un empereur romain, qui crée un nouvel impôt 70 ans avant notre ère : le chrysargyre (mot compte triple au Scrabble). Sauf que cet impôt n’est fait ni d’or, ni d’argent mais d’urine ! Celle-ci étant utilisée par les teinturiers pour confectionner les étoffes, sa valeur était précieuse. Face aux critiques sur cet impôt malodorant, Vespasien aurait alors déclaré « pecunia non olet », traduit en Français : « l’argent n’a pas d’odeur ». Autrement dit, peu importe l’origine de l’argent, même s’il ne sent pas la rose, ça reste de l’argent.
 

Le goût

« Être né avec une cuillère d’argent dans la bouche » est une traduction littérale de l’expression anglaise "to be born with a sliver spoon in one's mouth". En effet, Outre-Manche, la tradition veut que le Parrain d’un nouveau-né lui offre une cuillère en argent, signe de richesse et d’appartenance à la noblesse. Mais on peut remonter la source de cette expression à l’Antiquité, où - on vous la fait courte -, on utilisait des objets en argent pour protéger les bébés des bactéries.

L'ouïe

« Payer en espèces sonnantes et trébuchantes » vient du Moyen-âge où on laissait tomber les pièces sur le sol pour en vérifier la qualité : si le son était clair et franc, la monnaie était de qualité. On évaluait aussi leur poids grâce à une balance appelée le trébuchet. 

Le toucher

« Toucher le pactole » provient de la mythologie grecque et de Dionysos, dieu de la vigne. C’est pour remercier le roi Midas de l’avoir recueilli, qu’il aurait exaucé son vœu : transformer tout ce qu’il touche en or. Mais on l’imagine assez bien, ce beau cadeau est vite devenu très relou ! Pour arrêter le sort, Dionysos invita alors Midas à se baigner dans la rivière du coin, la rivière Pactole.

À lire aussi sur le blog