14 octobre 2021

Que vérifient les banques avant d’accorder un crédit ?

Vous souhaitez souscrire un crédit, qu’il soit immobilier ou à la consommation ? Votre banque va effectuer plusieurs vérifications avant de vous donner son accord total et définitif. En effet, elle va chercher à se protéger elle-même, et à vous éviter le surendettement. Mais quels sont les éléments demandés par les établissements bancaires avant d’accorder un crédit ? Que peuvent-ils légalement vérifier ?

femme rassemble les justificatifs à fournir à la banque pour son crédit

Votre éligibilité au prêt demandé

C’est sans doute la première question que se pose une banque lorsque vous demandez un prêt : êtes-vous éligible au financement en question ? Tous les profils ne sont pas éligibles à tous les crédits, notamment en matière d’immobilier. Certains financements, comme les prêts aidés ou à taux zéro, sont réservés à certains profils et à certains niveaux de revenus. De même, une banque refusera toujours l’accès à un prêt à un mineur. L’emprunt est réservé, en France, aux seuls majeurs capables.

La cohérence de votre projet

Avant de vous accorder un crédit, votre banque va également s’assurer que votre projet « coche les bonnes cases ». Il s’agira notamment pour elle de vérifier que vous avez choisi le bon type d’emprunt (immobilier, personnel , affecté, renouvelable, regroupement de crédits…). Si besoin, elle pourra vous réorienter vers une autre solution de financement, si elle estime, par exemple, qu’il vous sera plus avantageux financièrement et qu’il sera mieux adapté à votre besoin

La banque vous demandera aussi probablement comment vous comptez disposer des fonds obtenus. 

L’adéquation de vos revenus

Vous êtes éligible au prêt demandé ? Votre projet est cohérent ? La banque va ensuite s’intéresser à votre situation budgétaire, et plus particulièrement à vos revenus. Êtes-vous en CDI, CDD, travailleur indépendant ou en intérim ? Depuis combien de temps ? Quel est le montant de votre salaire ? Percevez-vous des aides (allocations familiales, APL…) ou une pension alimentaire ? Disposez-vous d’un peu d’épargne ?

Les réponses à ces questions aideront la banque à y voir plus clair sur votre potentielle aisance financière avant l’emprunt. Il est d’usage qu’elle vous demande des justificatifs (bulletins de salaire, avis d’impôt sur le revenu…). Vous ne pourrez pas emprunter sans les lui fournir.

Vos charges actuelles

La banque ne va pas se contenter de se renseigner sur vos rentrées d’argent : vos charges sont également vérifiées. Il s’agit principalement :

  • des charges liées à votre lieu de résidence (loyer, crédit immobilier) ; 
  • de vos autres emprunts en cours éventuels ;
  • des prélèvements récurrents sur vos comptes (factures d’énergie, Internet, téléphone, services divers, impôts…) ; 
  • des pensions alimentaires versées, le cas échéant.

La somme des mensualités d’autres emprunts que vous remboursez actuellement est capitale pour l’acceptation de votre dossier. Elle permet à la banque de calculer votre taux d’endettement actuel et futur (si elle devait vous accorder un prêt). Il est d’usage que cet indicateur ne dépasse pas le tiers de vos revenus. Au-delà, sauf à disposer d’importantes rentrées d’argent qui augmenteraient votre reste à vivre, il est rare qu’un établissement financier accepte un dossier de crédit.

L’absence de votre nom au FICP

C’est une obligation légale : la banque doit vérifier que vous n’êtes pas inscrit au Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) avant de vous accorder un prêt, une autorisation de découvert ou un renouvellement de crédit renouvelable. Ce fichier, tenu par la Banque de France, comporte les noms de ceux qui n’ont pas payé les mensualités de leurs crédits et n’ont pas régularisé leur situation. Y sont également inscrits les foyers ayant déposé un dossier de surendettement.

Dans les textes de loi, rien n’empêche une banque d’accorder un prêt à une personne inscrite au FICP. Dans les faits, il est quasi-impossible d’en obtenir un lorsque son nom se trouve dans ce fichier, les établissements financiers souhaitant avant tout se protéger de risques d’impayés. 

Orange Bank vous conseille et vous accompagne…

Parce que nous sommes convaincus que vous êtes capable de gérer seul votre argent, Orange Bank vous promet un accompagnement en phase avec son époque et mettant la confiance au cœur de la relation.

Si vous êtes de ceux qui souhaitent révolutionner la banque, rejoignez Orange Bank !

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).