31 mars 2021

L’argent sale, qu’est-ce que c’est concrètement ?

L’argent sale, vous en avez déjà très certainement entendu parler, que cela soit dans des films, dans des séries ou dans des chroniques judiciaires concernant des figures du crime organisé. Mais que signifie réellement « argent sale » ? Et qu’entend-t-on par « blanchiment d’argent » ? Tout ce qu’il faut savoir sur ces expressions.

Trois billets de 50€ et des pièces empilées sont disposés sur une surface, l'image est en noir et blanc

L’argent sale, qu’est-ce que c’est concrètement ?

Dans le langage courant, l’argent sale désigne de l’argent obtenu par le biais d’une activité illégale comme :

  • le trafic de drogue ;
  • le vol ;
  • le trafic d’êtres humains (prostitution, filière d’immigration illégale, etc.) ;
  • la revente d’armes ;
  • la fraude fiscale,
  • le détournement de fonds publics ;
  • une escroquerie.

L’argent sale ne connaît pas de frontière et voyage d’un bout à l’autre du monde.

En quoi consiste le blanchiment d’argent sale ?

Le blanchiment d’argent désigne l’ensemble des opérations visant à cacher l’origine de l’argent sale. Cela implique généralement d’injecter l’argent obtenu illégalement en grande quantité dans des activités légales faisant partie intégrante de l’économie classique. Ces activités peuvent prendre plusieurs formes, parmi lesquelles :

  • des investissements immobiliers ;
  • des investissements dans des commerces où de l’argent liquide circule en quantité (laverie, pizzeria, blanchisserie pour les États-Unis, etc.)
  • l’achat de services ;
  • les jeux de casino ;
  • l’achat de biens coûteux comme des voitures de luxe, des bateaux, des bijoux précieux, etc. 

On notera que certaines personnes choisissent de blanchir l’argent obtenu de manière illégale hors de leur pays. Ils font alors le choix de placer leur argent dans des paradis fiscaux, des pays où la fiscalité est avantageuse et où la réglementation est plus « permissive » en matière de gestion d’argent. 

En blanchissant de l’argent sale, les détenteurs se donnent la possibilité de pouvoir justifier la provenance de leur argent en cas de contrôle. Cela peut leur éviter d’apparaître dans le radar des entités en charge des contrôles. 

En tout, les produits d’activité criminelle blanchis représenteraient entre 2 et 5% du PIB mondial selon l’Organisation des Nations Unies (ONU, Source : Halte au blanchiment (PDF), F.M.I. 2018.), soit entre 1 600 et 4 000 milliards de dollars.

Quels sont les moyens mis en œuvre pour lutter contre l’argent sale ?

L’argent sale et le blanchiment d’argent ont un impact sur la stabilité de l’économie mondiale. Ils compromettent les efforts des gouvernements pour la construction d’une croissance durable. 

La lutte contre la circulation de l’argent sale n’est toutefois pas une mince affaire. Les flux d’argent sale ne connaissent pas de frontière et rendent indispensable une collaboration internationale. Plusieurs organismes internationaux travaillent ensemble pour essayer d’enrayer le phénomène. On citera par exemple :

  • le Groupe d’action financière (Gafi) ;
  • le Fond monétaire international (FMI) ;
  • la Banque centrale européenne (BCE);
  • l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). 

À l’échelle de la France, un certain nombre de mesures sont aussi prises afin de limiter la circulation d’argent sale.

La déclaration des cas suspects 

Sur le plan légal en France, on notera l’existence du dispositif Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins (Tracfin). Mis en place en 1990, il contraint les professionnels à déclarer les comportements suspects chez leur clientèle. 

Les plafonds de paiement en espèce

Vous l’avez sûrement remarqué, en France, on ne fait pas ce que l’on veut avec l’argent liquide. Des plafonds limitent la quantité d’argent pouvant être échangée. On retiendra par exemple les plafonds suivants : 

  • 1 000 € pour les paiements à des professionnels ;
  • 1 500 € par mois pour un salaire ;
  • 15 000 € lorsque le domicile fiscal du débiteur est situé à l’étranger et qu’il règle une dépense personnelle.

La déclaration des sommes importantes

En tant que citoyen, nous sommes par ailleurs tenus de déclarer les transferts d’espèces de plus de 10 000 € aux autorités douanières. Les transferts d’argent de plus de 50 000 € en provenance ou à destination d’un pays de l’UE font l’objet de vérifications supplémentaires et des justificatifs sont demandés.

Pour en apprendre plus sur l’argent sale et le blanchiment d’argent

L’univers des films et des séries n’en finit pas d’être inspiré par l’univers du crime organisé et aborde fréquemment la thématique de l’argent sale et du blanchiment. Découvrez par exemple :

  • Dirty Money, une série disponible sur Netflix qui met au jour les malversations d’entreprises ;
  • Ozark, une série Netflix qui nous raconte l’histoire de Marty, un conseiller financier qui blanchit discrètement de l’argent pour un baron de la drogue ;
  • Breaking Bad, qui nous montre au fil des saisons différentes manières de blanchir l’argent issu du trafic de drogue. 

On notera enfin la saison 2 de la série On My Block, dont le blanchiment d’argent constitue l’un des fils rouges.

Orange Bank : Tellement simple, tellement mobile…

Parce que ce qui compte pour vous compte aussi pour nous, Orange Bank place l’innovation au cœur de son offre et vous propose une App mobile qui regroupe toutes les fonctionnalités bancaires utiles au quotidien. Une App pensée pour répondre à vos besoins, élue meilleure application bancaire par plus de 92% de ses utilisateurs (Trophée de la Banque Moneyvox 2022).

Si vous êtes de ceux qui cherchent une banque avec laquelle avancer, rejoignez Orange Bank !

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).