17 décembre 2021

Comment rendre son épargne plus écologique et responsable ?

Vous voulez donner du sens à votre épargne ? Vous souhaitez opter pour une épargne écologique et responsable ? Pour ce faire, il suffit de vous tourner vers des investissements socialement responsables : les ISR. Voici nos conseils pour rendre votre épargne écologique et solidaire.

Une plante verte pousse dans un bocal rempli de pièces de monnaie, d'autres piles de pièces sont à côté

Qu’est-ce que l’ISR ?

L’investissement socialement responsable (ISR), c’est la garantie d’investir en prenant en compte des critères qui dépassent le simple cadre financier. Les ISR se basent en effet sur des critères extra-financiers intitulés « ESG », pour environnementaux, sociaux et de gouvernance. En choisissant un investissement socialement responsable, l’épargne est orientée vers une économie responsable (lutte contre l’exclusion et le chômage, commerce équitable, projets humanitaires, etc.) et respectueuse de l’environnement (projets de gestion de l’eau, lutte contre le dérèglement climatique, etc.).  

Les 3 façons de choisir son investissement socialement responsable (ISR)

Si vous souhaitez que votre épargne serve à financer des causes écologiques, solidaires et socialement responsables, voici les trois manières pour choisir votre ISR.

Les fonds de développement durable ou socialement responsables

Les entreprises sélectionnées dans un portefeuille sont choisies pour leurs performances en matière de développement durable. Elles sont évaluées par les sociétés de gestion de portefeuilles sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) en parallèle des critères financiers. Cette sélection favorise donc les entreprises engagées d’un point de vue extra-financier. 

L’exclusion

Autre manière de choisir vote ISR : les exclusions de portefeuilles. Les exclusions sectorielles écartent certains secteurs d’activités pour des raisons morales, éthiques, écologiques ou encore religieuses. C’est le cas par exemple des secteurs comme l’armement, le jeu, la pornographie ou le tabac. Les activités considérées comme nocives pour l’environnement en sont également exclues, à l’instar des organismes génétiquement modifiés (OGM) ou de l’énergie nucléaire. En parallèle de ces exclusions sectorielles, il existe également les exclusions normatives. Ces dernières mettent au ban les entreprises ne respectant pas les conventions internationales. 

L’engagement ou l’activisme actionnarial

Les entreprises qui bénéficient des investissements s’engagent à appliquer une politique de responsabilité sociale plus forte. Des résolutions sociales ou environnementales doivent donc figurer à l’ordre du jour lors des assemblées générales de ces structures. Ces résolutions sont proposées par l’entreprise elle-même ou par les actionnaires. 

Les labels, garants de ces dispositifs

Investir dans des fonds ISR, c’est bien. Mais qu’est-ce qui vous garantit que votre épargne est réellement utilisée pour financer des projets écologiques, solidaires et responsables ? Les labels sont là pour ça. 

Le label Finansol

Ce label créé en 1997 distingue les produits d’épargne solidaire et est attribué par un comité d’experts indépendants issu de la société civile. Il assure aux épargnants qu’ils contribuent au financement d’activités génératrices d’utilité environnementale et sociale, tels que le soutien aux énergies renouvelables et à l’agriculture biologique, ou l’accès à l’emploi et au logement. 

Le label ISR

Ce label d’investissement socialement responsable a été créé en 2015 par le ministère de l’Économie et des Finances pour distinguer les fonds qui investissent dans des entreprises dotées de pratiques responsables en matière sociale, environnementale et de gouvernance. 

Le label Greenfin

Le label Greenfin a été créé par le ministère de la Transition écologique. Il garantit la qualité verte des fonds d’investissement et distingue les acteurs financiers agissant au service du bien commun par le biais de pratiques durables et transparentes. Ce label exclut les fonds investissant dans le nucléaire et les énergies fossiles. 

Vers quel types d’investissement se tourner ?

Comment placer son argent pour une épargne écologique, responsable et solidaire ?

Ouvrir un livret vert ou solidaire

Première possibilité pour verdir son épargne : ouvrir un livret de développement durable et solidaire (LDDS). Successeur du Codevi, le LDDS est un produit d’épargne rémunéré à hauteur de 0,5 %, plafonné à 12 000 € et dont les fonds sont disponibles à tout moment. L’argent placé permet notamment de financer les PME et la rénovation thermique des logements sociaux. Les sommes épargnées peuvent également être utilisées pour faire un don à une entreprise de l’économie sociale et solidaire.

L’investissement participatif

L’investissement participatif consiste à financer des projets qui vous inspirent ou vous tiennent à cœur. Grâce aux différentes plateformes existantes, vous pouvez financer des projets locaux, en agissant en direct et en toute transparence. Vous contribuez ainsi sur des projets au plus près de vous, avec des conséquences directes et visibles. 

Les plateformes existantes sont nombreuses. On peut citer par exemple : 

  • MiiMOSA, qui soutient une agriculture locale et durable à travers des projets de maraîchage, d’apiculture, de méthanisation et d’énergies renouvelables ;
  • Lendosphère, qui permet aux épargnants d’investir une partie de leurs économies dans des projets positifs pour l’environnement. Leur participation permet de financer la transition énergétique et écologique au travers d’installations d’énergies renouvelables ; 
  • LITA, une entreprise solidaire d’utilité sociale qui organise des levées de fonds pour des entreprises justifiant un impact social ou environnemental ;
  • Terre de liens, qui facilite l’accès au foncier pour les agriculteurs et souhaite développer l’agriculture biologique et paysanne. 

Les fonds verts

Les fonds verts sont des fonds d’investissement qui défendent des valeurs écologiques et sociales. Ces fonds durables doivent se justifier en communiquant les données sur les entreprises financées et sur les conséquences positives de leurs actions. Votre banque peut confier une partie de votre épargne à ces fonds verts au travers d’un plan d’épargne en actions (PEA), d’un compte-titres ou encore d’une assurance-vie. L’argent peut aussi être placé dans un plan d’épargne salariale.

Orange Bank : Tellement simple, tellement mobile…

Parce que ce qui compte pour vous compte aussi pour nous, Orange Bank place l’innovation au cœur de son offre et vous propose une App mobile qui regroupe toutes les fonctionnalités bancaires utiles au quotidien. Une App pensée pour répondre à vos besoins, élue meilleure application bancaire par plus de 92% de ses utilisateurs (Trophée de la Banque Moneyvox 2022).

Si vous êtes de ceux qui cherchent une banque avec laquelle avancer, rejoignez Orange Bank !

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).