02 octobre 2020

Quels sont les différents frais pouvant être appliqués à un compte bancaire ?

Un compte bancaire engendre quelques frais à prévoir. Entre les frais de tenue de compte, les frais d’intervention et les autres services à la carte payants, il est essentiel de comprendre ces différents frais et de connaître leur montant pour choisir la bonne banque. Zoom sur les principaux frais bancaires.

Un couple est en train de couper des légumes, en regardant un smartphone

Frais de tenue de compte : comment ça marche ?

Les frais de tenue de compte sont des frais prélevés par la banque sur le compte bancaire de ses clients. La plupart des établissements bancaires appliquent des frais de tenue de compte. Leur montant varie selon le niveau d’utilisation du compte par le titulaire.

 

Frais de tenue de compte standard

Les frais de tenue de compte sont une somme d’argent prélevée automatiquement par l’établissement bancaire, chaque mois, chaque trimestre ou chaque année – selon la banque choisie. Ils servent à couvrir les frais de fonctionnement de chaque compte, que ce soit sur le plan informatique ou humain. Le coût moyen des frais de tenue de compte avoisine les 20 € par an (source : 10/12/2019 - https://selectra.info/finance/guides/frais-bancaires/frais-tenue-compte). Les frais de tenue de compte doivent figurer dans les brochures tarifaires des établissements bancaires, de façon lisible. Les particuliers peuvent ainsi comparer les différents frais afférents à leur compte en banque, avant de choisir l’établissement où ils ouvriront leur compte. Par ailleurs, il est possible de réduire ces frais en optant pour des offres groupées de service (dit package) proposées par la banque.

 

Frais de tenue de compte inactif

Les frais de tenue de compte pour un compte inactif sont plafonnés depuis le 1er janvier 2016 (loi Eckert). Ils ne peuvent dépasser 30 € par an. Est considéré comme compte inactif, un compte qui n’a pas enregistré d’opérations à l’initiative du client depuis un an soit 12 mois consécutifs et dont le titulaire ne s’est pas manifesté auprès de la banque. Ce dernier ne doit pas non plus avoir utilisé un autre compte bancaire dans la même banque. Les opérations réalisées par l’établissement bancaire au cours des 12 mois ne permettent pas de rendre le compte actif. Il faut que les opérations soient effectuées par le détenteur du compte.

Les autres frais bancaires à prévoir

Outre les frais de tenue de compte, d’autres frais bancaires sont à prévoir et leur montant varie d’un établissement bancaire à l’autre. Ils peuvent également être regroupés en une seule offre. On trouve par exemple :

  • Abonnement à des services de banque à distance permettant de profiter de services en ligne en échange d’une somme forfaitaire mensuelle ou annuelle.
  • Abonnement aux alertes sur la situation du compte par SMS : ce service avertit le titulaire du compte sur son solde, du passage d’un crédit ou d’un débit. La somme prélevée est indiquée mensuellement ou annuellement. Dans certains cas, elle est exprimée sous forme unitaire.
  • Carte de paiement : qu’elle soit à débit immédiat, à débit différé ou à autorisation systématique, la carte de paiement peut engendrer des frais, généralement indiqués annuellement.
  • Frais de retrait dans un  distributeur automatique d’une autre banque : les frais appliqués au retrait d’argent à un distributeur d’un autre établissement. En général, un certain nombre de retraits sont gratuits chaque mois. Au-delà de la limite appliquée par chaque banque, les retraits sont facturés.
  • Frais de retrait ou de paiement à l’étranger – zone euro ou non.
  • Frais par virement SEPA occasionnel : qu’il soit réalisé en agence ou en ligne, un virement SEPA occasionnel peut se voir infliger des frais supplémentaires.
  • Frais de mise en place d’un mandat de prélèvement SEPA : la mise en place d’un prélèvement automatique peut engendrer des frais.
  • Frais par paiement d’un prélèvement SEPA : chaque prélèvement effectué sur le compte par mandat de prélèvement peut être facturé par l’établissement bancaire détenteur du compte.
  • Commission d’intervention : lorsqu’une irrégularité se présente (provision insuffisante, découvert dépassé, etc.), l’établissement bancaire facture généralement son intervention. 
  • Cotisation à une offre d’assurance perte ou vol des moyens de paiement : comme toute assurance, ce service est payant et engendre une cotisation à régler. Cette offre figure généralement dans d’autres packages fournis par l’établissement bancaire.

Chacun de ces frais varie d’un établissement bancaire à l’autre. À vous de comparer ces frais bancaires avant de choisir votre future banque.

Chez Orange Bank...

En choisissant Orange Bank pour votre compte bancaire, vous bénéficiez d’une nouvelle expérience de la banque. La plupart des services d’Orange Bank sont gratuits. Par exemple, vous n’avez pas à régler de frais de tenue de compte si, dans le mois, vous utilisez au moins une fois votre carte bancaire ou réalisez un paiement mobile Orange Bank. Les virements et prélèvements en euros dans la zone SEPA sont également gratuits si vous les effectuez en ligne.

Orange Bank, la banque maintenant

Aujourd'hui, on doit pouvoir gérer ses dépenses et ses projets
du bout des doigts. Quand on veut et où on veut.

Et c'est le cas avec Orange Bank,
la banque qui tient en intégralité dans un mobile.

Si vous aussi vous souhaitez vivre l'expérience de la banque maintenant

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712 € - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).

Voir conditions