18 mai 2021

L’argent et les amis : comment en parler sereinement ?

Les bons amis peuvent-ils se passer de bons comptes ? Dans un célèbre sketch de Muriel Robin, partage de l'addition, à la fin d'un repas entre amis au restaurant virait au conflit. Remboursement, partage d'une addition… Voici les conseils de La Finance Pour Tous pour parler d'argent avec ses amis sans malaise.

Trois personnes sont attablées au restaurant devant des parts de pizza, le serveur leur en amène une autre.

Un article La Finance Pour Tous 

Le fait de s'arranger pour ne pas être présent au moment de payer l'addition pour un repas ou une tournée dans un bar est perçu comme un comportement de « radin » pour 85 % des Français. Et ils sont 55 % à considérer que ce comportement peut rendre ces amis radins infréquentables, selon une étude réalisée par l'Ifop pour le site radin.com en juin 2019.

Emprunt, remboursement, partage de frais : comment parler sereinement d’argent avec ses amis sans que la question devienne un vrai casse-tête ?

Partager des frais entre amis : comment y arriver sans conflit ?

Lorsque les amis partagent un week-end ou passent des vacances ensemble, comment équilibrer les comptes entre l'ami qui règle les frais de la location de vacances et ceux qui ont réglé les apéritifs et les courses ? Les comptes peuvent être griffonnés sur un bout de papier ou établis avec un tableau Excel.

Aujourd'hui, il existe de nombreuses applications, souvent gratuites, utilisables avec les smartphones pour faire les comptes entre amis. Elles sont proposées par les banques, les néo banques ou des opérateurs autonomes.

Après avoir téléchargé l'application, il suffit de créer un groupe pour l'événement. Chaque participant enregistre les règlements qu'il effectue. L'application calcule la balance et indique ce que chacun doit et, le cas échéant, le montant à rembourser à chaque personne pour équilibrer les comptes.

Ces applications permettent aussi de gérer facilement une cagnotte, pour une participation à un cadeau, d'effectuer des paiements entre particuliers ou des virements vers des comptes bancaires…

Prêt d'argent entre amis : faut-il le formaliser ?

Aider un ami dans le besoin peut se concrétiser par la remise d'une somme d'argent, plus ou moins substantielle. Pour éviter tout conflit ultérieur, il est préférable de prendre quelques précautions. En effet, « si 70 % des gens disent qu'ils ont toujours payé leurs dettes (...), 72 % disent qu'ils ont déjà prêté de l'argent à quelqu'un sans avoir jamais été remboursés », selon une étude réalisée en 2020 par l'entreprise Zety.com, site spécialisé dans la recherche d'emploi.

Cette avance doit être formalisée par une reconnaissance de dette, signée par celui qui reçoit l'argent, ou par un contrat de prêt, signé par les deux parties, prêteur et emprunteur. Un modèle de document est accessible sur le site service-public.fr. Cet écrit doit préciser la date et le montant prêté, la durée du prêt, la date et les modalités de remboursement (en une ou plusieurs fois) et, le cas échéant,), le taux d’intérêt qui ne peut pas dépasser les taux d'usure publiés tous les trimestres par la Banque de France.  Celui qui perçoit les intérêts doit les indiquer dans sa déclaration annuelle de revenus, à la rubrique des revenus de capitaux mobiliers. Seuls les intérêts sont imposables et non le capital prêté.

Le prêt peut être enregistré auprès du bureau de l’enregistrement (un service du fisc), contre paiement d’un droit fixe de 125 €, pour donner à l'acte "date certaine". En cas de contrôle fiscal, il permet de prouver qu’il s’agit d’un véritable prêt et non d'un revenu d’origine indéterminée ou d'une donation déguisée. Pour un prêt de montant élevé (pour financer l’achat d’un logement, créer une entreprise…), mieux vaut demander à un notaire de rédiger l’acte de prêt.

Lorsque le montant du prêt est supérieur à 5 000 €, il doit obligatoirement être déclaré par le prêteur et l'emprunteur, en remplissant le formulaire n°2062 à joindre à leur déclaration de revenus adressée à leur service des impôts respectifs. Le seuil de 5 000 € représente le montant total du ou des prêts sur une année.

Se porter caution pour un ami : quelles conséquences ?

Pour louer un logement, emprunter ou financer la création de son entreprise, les amis peuvent être sollicités pour se porter caution. Attention, il ne s'agit pas d'un simple engagement moral. La caution s'engage sur tous ses biens (revenus, logement dont elle est propriétaire…) à rembourser les dettes de la personne défaillante, lorsque celle-ci ne parvient plus à le faire.

L'engagement verbal ne suffit pas. Un acte de cautionnement doit être rédigé par écrit et signé par la personne qui se porte caution. Cet acte définit la nature de l'engagement et l'étendue des obligations de la caution.

Deux types de cautions sont possibles : la caution simple, qui sera sollicitée seulement lorsque le créancier aura épuisé tous les recours contre le débiteur pour obtenir le paiement, ou la caution solidaire. Dans ce cas, le créancier peut demander à la caution de régler la totalité de la dette du débiteur dès le premier impayé, et ce même si ce dernier est en mesure de payer les sommes dues.

Le cautionnement est à durée déterminée (par exemple pour la durée du bail et de son renouvellement) ou indéterminée, la caution pouvant alors y mettre fin à tout moment, par courrier recommandé avec avis de réception.

La Finance Pour Tous

Orange Bank : Tellement simple, tellement mobile…

Parce que ce qui compte pour vous compte aussi pour nous, Orange Bank place l’innovation au cœur de son offre et vous propose une App mobile qui regroupe toutes les fonctionnalités bancaires utiles au quotidien. Une App pensée pour répondre à vos besoins, élue meilleure application bancaire par plus de 92 % de ses utilisateurs (Trophée de la Banque Moneyvox 2022).

Si vous êtes de ceux qui cherchent une banque avec laquelle avancer, rejoignez Orange Bank !

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).