15 octobre 2021

Crédit et projets immobiliers : quels sont les effets de la crise sanitaire ?

Après une année 2020 marquée par la crise sanitaire et les confinements, quelles ont été les conséquences concrètes sur les crédits et les projets immobiliers des Français ? Le point, en chiffres et en images, sur les effets de la COVID-19 sur les marchés immobiliers.

Une tirelire en forme de cochon blanc est posée sur une surface bleu-vert

Une stabilité des crédits immobiliers

La crise sanitaire a bouleversé l’année 2020 et, avec elle, le quotidien des Français. Il était légitime de penser que les confinements et la situation sanitaire toucheraient directement la population, et notamment leurs projets immobiliers.

Pourtant, l’évolution des crédits immobiliers est restée plutôt stable sur l’année 2020. Selon la 32e et la 33e édition de l’Observatoire des crédits aux ménages (OCM), le taux de détention des crédits immobiliers marquait même une très légère augmentation : 31,4 % en 2020, contre 31,1 % en 2019 et 31,4 % en 2018. Pour ainsi dire, rien n’a réellement changé.

Il en va de même pour la part des primo-accédants. De 23,6 % en 2019, la part est passée à 24,2 % en 2020. En matière de projets immobiliers, la crise n’a donc pas effrayé les Français, et encore moins les nouveaux acquéreurs.

Le marché des grandes villes davantage touché

Si les crédits et projets immobiliers sont restés stables en 2020, les Français s’avouaient pourtant méfiants. Selon une étude du Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie (CRÉDOC) : seulement 47 % des Français estimaient qu’il était intéressant d’acheter en 2020, contre 66 % en 2019.

Autre preuve de la stabilité des marchés immobiliers : sur toute l’année 2020, on constate une baisse des ventes de seulement 4 %. 

Mais le plus intéressant reste de voir où les marchés ont été les plus touchés… et c’est sans surprise dans les grandes villes. Le premier confinement a, semble-t-il, convaincu beaucoup de Français de quitter les appartements des grandes villes au profit de maisons avec du terrain, à la campagne. Preuve de cette tendance, la baisse des ventes immobilières marquée à Paris avec une diminution de 17 % sur l’année 2020.

Enfin, il est à noter que le début d’année 2021 est soutenu en matière de ventes, avec un rééquilibrage entre l’offre et la demande, notamment grâce au niveau bas des taux de crédit.

Orange Bank : Tellement simple, tellement mobile…

Parce que ce qui compte pour vous compte aussi pour nous, Orange Bank place l’innovation au cœur de son offre et vous propose une App mobile qui regroupe toutes les fonctionnalités bancaires utiles au quotidien. Une App pensée pour répondre à vos besoins, élue meilleure application bancaire par plus de 92% de ses utilisateurs (Trophée de la Banque Moneyvox 2022).

Si vous êtes de ceux qui cherchent une banque avec laquelle avancer, rejoignez Orange Bank !

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).