30 juillet 2021

Argent de poche : faut-il accorder des avances ?

« Dis maman, tu peux m’avancer 30 euros pour une paire de baskets ? ». Une situation bien connue de nombreux parents, notamment lorsque leur enfant devient adolescent. Faut-il céder à ces demandes d’avances d’argent de poche ? Dans quel cadre peut-on éventuellement les accorder à son enfant ?

Une femme, assise à une table, lève le doigt pour indiquer à un enfant, assis à côté d'elle qu'il doit l'écouter,  elle a des billets dans la main.

L’argent de poche, une réalité pour les ados

Vos enfants ont désormais entre 12 et 15 ans, voire plus. Leurs sorties entre amis se multiplient, et forcément, leur budget évolue aussi. En 2020, les adolescents recevaient en moyenne 30 euros par mois d’argent de poche de la part de leurs parents, d’après le baromètre annuel « L’argent et les adolescents », réalisé par l’institut Poll&Roll et dévoilé dans Le Parisien-Aujourd’hui en France.

Par ailleurs, 92 % des parents interrogés offrent de l’argent de poche à leurs ados, et ce, de manière régulière pour la moitié d’entre eux. Autrement dit, quand ils sont plus grands, l’argent de poche tend à être mensualisé, afin de faciliter la gestion du budget. Toutefois, il arrive que les enfants réclament une avance, pour financer un achat plus conséquent (téléphone, ordinateur, baskets, etc.). Dans ce cas, quelle attitude adopter ? Avancer de l’argent de poche, bonne ou mauvaise idée ?

L’avance d’argent de poche : un crédit néfaste pour votre enfant ?

Avancer de l’argent de poche à son enfant revient à lui accorder une sorte de crédit. Une notion certes importante à connaître, mais qu’il est préférable de ne pas banaliser. Des avances trop régulières pourraient en effet l’habituer à dépenser plus qu’il ne possède. Pourtant, le recours au crédit doit avant tout rester occasionnel, et en aucun cas devenir une méthode de gestion de budget habituelle.

Par ailleurs, avec des avances trop fréquentes, votre ado pourrait oublier la valeur réelle de l’argent. L’intérêt pédagogique de l’argent de poche serait ainsi effacé. Donner la même somme chaque mois à votre ado, sans céder aux demandes d’avances, lui apprend davantage la notion de gestion d’un budget, mais aussi celle d’épargne. S’il souhaite acheter un bien plus cher, mieux vaut en effet lui inculquer la notion d’économies, plutôt que celle d’avance sous forme de crédit.

Avancer de l’argent de poche : l’expérience du remboursement

Malgré tout, l’argent accordé par avance doit être remboursé, ce qui permet à votre ado d’apprendre cette notion essentielle de remboursement. Après avoir perçu une avance et dépensé celle-ci, votre enfant va en effet devoir se poser les questions suivantes : quand vais-je (pouvoir / devoir) rembourser cette somme ? Comment vais-je la rembourser ? En économisant le mois prochain uniquement, ou va-t-il me falloir épargner sur plusieurs mois ? Cette expérience lui permet ainsi d’acquérir de nouvelles connaissances sur la gestion de budget.

La demande d’avance peut aussi découler d’une erreur de gestion, prévisible au départ. Ces petits problèmes de calcul du budget sont d’ailleurs très instructifs pour votre enfant. Toutefois, comme le dit l’adage, on apprend de ses erreurs et tout le monde a droit à l’erreur. Il convient donc de faire preuve de souplesse et d’indulgence dans certaines situations en accordant une avance d’argent, tant que cela ne devient pas une habitude.

Les clés pour accorder une avance à son enfant

Avancer de l’argent de poche à son ado, oui, mais dans un cadre précis pour que cette pratique ne devienne pas néfaste. Voici trois conseils à suivre.

  1. L’avance d’argent de poche doit avant tout rester exceptionnelle, pour l’achat d’un bien plus onéreux ou pour dépanner une erreur ponctuelle de gestion. Il est important de ne pas en accorder trop souvent, afin que votre enfant ne s’habitue pas à vivre au-dessus de ses moyens.
     
  2. L’argent accordé par avance doit être remboursé, avec une échéance plus ou moins précise. La somme prêtée peut aussi être retirée du montant de l’argent de poche alloué le mois d’après.
     
  3. L’avance doit rester raisonnable et « facilement » remboursable par votre enfant.

Chez Orange Bank…

Avec le Pack Premium Orange Bank, le solde instantané permet à votre ado de suivre l’état de ses finances en temps réel. Depuis l’App dédiée, il peut aussi envoyer ou recevoir de l’argent via le virement par SMS et la demande d’argent. Par ailleurs, une fonction tirelire lui permet de mettre de l’argent de côté pour une future dépense plus importante, et ce, en toute autonomie, sans passer par la demande d’avance auprès de vous ! D’ailleurs, de votre côté, vous avez une visibilité sur chaque compte de vos enfants via l’App.

Orange Bank : Tellement simple, tellement mobile…

Parce que ce qui compte pour vous compte aussi pour nous, Orange Bank place l’innovation au cœur de son offre et vous propose une App mobile qui regroupe toutes les fonctionnalités bancaires utiles au quotidien. Une App pensée pour répondre à vos besoins, élue meilleure application bancaire par plus de 92% de ses utilisateurs (Trophée de la Banque Moneyvox 2022).

Si vous êtes de ceux qui cherchent une banque avec laquelle avancer, rejoignez Orange Bank !

Orange Bank - SA au capital de 924 775 712€ - 67 rue Robespierre - 93107 Montreuil Cedex - 572 043 800 RCS Bobigny - Orias n°07 006 369 (www.orias.fr).

Voir conditions