Aller au contenu

Offre de bienvenue !

Jusqu'à 80€ offerts, soit 50€ + 30€ avec une carte Premium ou un Pack Premium
jusqu'à
80

Offre de bienvenue !

Jusqu'à 80€ offerts, soit 50€ + 30€ avec une carte Premium ou un Pack Premium

Réseaux sociaux : comment sont rémunérés les influenceurs ?

La rémunération des influenceurs suscite de nombreuses questions auprès du grand public. Et pour cause, il s’agit d’un métier relativement nouveau. Quels sont les différents modes de rémunération pour un influenceur ? Tout ce qu’il faut savoir. 

Les principaux types de revenus d'un influenceur


1 - La rémunération pour la création de contenus
Un influenceur peut être rémunéré pour créer un contenu mettant en valeur les produits ou les services d’une marque. Selon les cas, le contenu peut prendre la forme : 
•    d’une série de photos ;
•    d’une vidéo (sur YouTube, Instagram, TikTok, etc.) ;
•    de « stories » sur Instagram ;
•    d’un article de blog avec plusieurs visuels créés pour l’occasion.

Le niveau de rémunération des influenceurs est déterminé en fonction de deux principaux critères : la taille de la communauté et le taux d’engagement de celle-ci. À cela peut s’ajouter la teneur du partenariat. Un partenariat sur une longue période sera forcément davantage rémunéré qu’une opération « one shot ». EnjoyPhoenix, l’une des YouTubeuses beauté / lifestyle les plus connues de France, a par exemple empoché la coquette somme de 190 000€ pour un partenariat longue durée. De son propre aveu , ce type de montant demeure assez exceptionnel. Mais il donne une bonne idée de ce à quoi une grande communauté peut potentiellement donner accès en matière de rémunération.

Interrogée sur la question, la bloggeuse Noholita (plus d’un million d’abonnés sur Instagram) indique que les influenceurs peuvent recevoir une rémunération atteignant les 1 000 € pour un post unique ou une story sur Instagram, par tranche de 100 000 abonnés . Pour autant, à partir de 300 000 abonnés, on commence à diminuer un peu la voilure en matière de rémunération, et des négociations peuvent être opérées pour éviter les excès.   

2. L’affichage publicitaire sur les vidéos YouTube
Les influenceurs possédant une chaîne YouTube peuvent faire apparaître des publicités avant, pendant et / ou après leurs vidéos. Ces dernières sont généralement personnalisées en fonction de l’internaute. Plus les vidéos sont vues, plus elles sont rémunératrices. Il est toutefois difficile de donner une estimation précise de ce que peuvent toucher les influenceurs car cela varie beaucoup d’un profil à un autre. YouTube ne communique par ailleurs pas beaucoup sur le sujet. 

Bon à savoir
Certaines publications peuvent être démonétisées si elles ne respectent pas les préconisations de YouTube. 

3. L’affiliation
Dans ce cas-ci, les influenceurs touchent des commissions lorsque des personnes de leur communauté font des achats tout en utilisant :
•    leurs codes promo personnalisés ;
•    les liens affiliés qu’ils partagent. 

4. La création de produits
Les influenceurs les plus populaires et disposant d’une communauté solide créent et commercialisent parfois leurs propres produits. Ils peuvent le faire seuls ou en collaboration avec une marque. Les produits peuvent alors prendre plusieurs formes.
•    Des produits physiques
Des YouTubeuses beauté, notamment Sananas et Sandrea, ont par exemple collaboré avec des marques comme Sephora pour sortir des produits de maquillage.  
•    Des produits digitaux 
Cela concerne par exemple les influenceurs sportifs qui vendent des programmes de sport ou d’alimentation. 
•    Des services
Il peut s’agir de sessions de coaching, par exemple.

5. Les dons des followers
Certains influenceurs, notamment sur YouTube et Twitch, sont en partie rémunérés via les dons de leur communauté. Les membres de cette dernière peuvent pour cela utiliser des plateformes spécifiques comme : 
•    Patreon, pour soutenir un créateur en souscrivant un abonnement mensuel à petit prix. En échange de leur participation, les membres de la communauté reçoivent des contenus exclusifs ;
•    Tipeee ou Utip pour donner des « pourboires » ;
•    Buy me a coffee, pour faire un don équivalent à un café (ou plusieurs). 


6. La participation à des événements
Les influenceurs les plus populaires et fédérateurs peuvent être sollicités pour assister aux événements d’une marque. Toutefois, ce type rémunération est proposé à des profils soigneusement sélectionnés. 

Dans la plupart des cas, les influenceurs invités à des événements reçoivent simplement une compensation en nature, à savoir des produits de la marque ou la possibilité de tester ses produits ou prestations. 

3 choses que vous ne savez peut-être pas sur les influenceurs et leur rémunération


1.    Il n’est pas rare que les influenceurs engagent un agent. Celui-ci est généralement chargé de dénicher des opportunités de projets auprès de marques et d’aider l’influenceur à générer plus de revenus. Il s’occupe également de négocier les contrats pour le compte des influenceurs dont ils s’occupent. Son travail permet aux influenceurs de se consacrer à ce qu’ils savent faire de mieux : créer du contenu pour entretenir et agrandir leur communauté.  

2.    Tous les revenus des influenceurs doivent être déclarés à l’administration fiscale, sans exception.

3.    Les influenceurs sont tenus de signaler tous les contenus créés dans le cadre d’un partenariat commercial avec une marque. 

À lire aussi sur le blog